12

Mal de dos

Dernière mise à jour: 3 décembre 2023

Featured Image

Table of Contents

Le mal de dos désigne toute douleur ou gêne dans le haut, le milieu ou le bas du dos. Le mal de dos est fréquent et peut avoir de nombreuses causes, diagnostics et traitements. Le renforcement des muscles de base, le maintien d'une bonne posture et un mode de vie actif sont autant de moyens de prévenir le mal de dos.

Qu'est-ce que le mal de dos ?

Le mal de dos est une affection courante qui touche des millions de personnes dans le monde. Il s'agit d'une gêne, d'une douleur ou d'un malaise ressenti dans la région du dos, depuis le haut du dos jusqu'au bas du dos.

L'intensité et la durée du mal de dos varient considérablement, allant d'une gêne légère et temporaire à une douleur chronique sévère ayant un impact significatif sur les activités quotidiennes. Les douleurs dorsales ont de nombreuses causes, notamment les claquages musculaires, les entorses ligamentaires, les hernies discales, la sténose et l'arthrose.

Certains facteurs de risque peuvent augmenter la probabilité de souffrir de maux de dos, tels que

  • L'âge
  • Obésité
  • Mode de vie sédentaire
  • Conditions médicales sous-jacentes comme la scoliose, les infections de la colonne vertébrale et l'ostéoporose

Types de douleurs dorsales

Douleur dorsale aiguë

Les douleurs dorsales aiguës se manifestent soudainement et durent relativement peu de temps, généralement de quelques jours à quelques semaines. Elle survient généralement à la suite d'une blessure ou d'une contrainte spécifique, comme le fait de soulever un objet lourd, une torsion soudaine ou un incident sportif.

Les douleurs dorsales aiguës sont généralement localisées et peuvent être très intenses. Le repos, les analgésiques et les exercices doux sont souvent recommandés pour gérer les douleurs dorsales, qui tendent à s'améliorer avec le temps et des soins appropriés.

Mal de dos chronique

Le mal de dos chronique se caractérise par une douleur persistante ou récurrente qui dure pendant une période prolongée, généralement au-delà de trois mois. Elle peut résulter d'une affection médicale sous-jacente ou d'une blessure, mais il est parfois difficile d'en déterminer la cause exacte.

Le mal de dos chronique peut affecter de manière significative la qualité de vie et le fonctionnement quotidien d'une personne.

Les approches thérapeutiques du mal de dos chronique impliquent souvent une combinaison de médicaments, de thérapie physique, de modifications du mode de vie et, dans certains cas, de soutien psychologique pour aider à gérer la douleur et à améliorer la fonctionnalité.

Douleurs dorsales mécaniques ou radiculaires

Le mal de dos mécanique est une douleur qui provient des structures de la colonne vertébrale, telles que les muscles, les ligaments ou les disques intervertébraux. Elles sont souvent liées à une mauvaise posture, à des déséquilibres musculaires ou à des modifications dégénératives de la colonne vertébrale.

Les douleurs dorsales mécaniques s'aggravent généralement avec les mouvements ou certaines positions et peuvent s'améliorer avec du repos ou des exercices spécifiques ciblant la zone affectée.

Le mal de dos radiculaire, quant à lui, est causé par l'irritation ou la compression des nerfs rachidiens, entraînant une douleur qui irradie du dos vers les fesses, les jambes ou les pieds.

Les gens décrivent souvent ce type de douleur comme étant aiguë, fulgurante ou électrique, et elle peut s'accompagner d'autres symptômes tels qu'un engourdissement, des picotements ou une faiblesse musculaire.

Les causes courantes des douleurs dorsales radiculaires sont les hernies discales, la sténose ou le blocage des racines nerveuses. Le traitement peut comprendre une combinaison de :

  • les techniques de gestion de la douleur
  • thérapie
  • une intervention chirurgicale pour réduire la pression sur le nerf affecté

Causes des douleurs dorsales

Entraînement musculaire

L'une des causes les plus courantes de mal de dos est le claquage. Un claquage se produit lorsque les muscles du dos sont étirés ou déchirés à la suite de mouvements brusques, d'un effort excessif ou de techniques de levage inappropriées.

Les claquages musculaires peuvent entraîner une douleur localisée et une raideur musculaire. Le repos, les étirements doux et l'application de compresses chaudes ou froides peuvent soulager la gêne et favoriser la guérison.

Blessures et douleurs dorsales

Le mal de dos peut également résulter de diverses blessures, telles que des chutes, des accidents de voiture ou des incidents sportifs. Les lésions traumatiques peuvent affecter la colonne vertébrale, les muscles, les ligaments ou d'autres tissus mous du dos, entraînant des douleurs et une limitation de la mobilité.

Une évaluation médicale rapide et un traitement approprié sont essentiels pour gérer et prévenir les complications associées aux lésions dorsales.

Affections de la colonne vertébrale

Plusieurs affections de la colonne vertébrale peuvent contribuer au mal de dos. Les hernies discales, où la matière interne molle d'un disque vertébral sort par une déchirure, peuvent irriter les nerfs voisins et provoquer des douleurs.

Les affections dégénératives telles que l'arthrose et la sténose rachidienne, qui impliquent la dégradation des articulations ou le rétrécissement du canal rachidien, peuvent également entraîner des douleurs dorsales.

Les options de traitement des affections de la colonne vertébrale vont des approches conservatrices, telles que la thérapie et les analgésiques, à des interventions plus invasives, y compris la chirurgie, en fonction de la gravité et de la cause de l'affection.

Mauvaise posture

Le maintien d'une mauvaise posture pendant des périodes prolongées peut solliciter excessivement les muscles et la colonne vertébrale, ce qui entraîne des douleurs dorsales.

Le fait de s'avachir, de se pencher sur un bureau ou de regarder constamment vers le bas des appareils électroniques peut contribuer à une mauvaise posture.

Faire un effort conscient pour s'asseoir et se tenir droit, utiliser des meubles ergonomiques et faire des pauses pour s'étirer et corriger sa posture peut aider à soulager les maux de dos.

Prise de poids excessive

Le port d'un poids excessif, en particulier au niveau de l'abdomen, peut déplacer le centre de gravité du corps et solliciter les muscles du dos.

Cet excès de poids peut entraîner une lombalgie chronique. Le maintien d'un poids sain par un exercice régulier, une alimentation équilibrée et des modifications du mode de vie peutréduire le risque de lombalgie causée par une prise de poids excessive.

Faiblesse des muscles du tronc

Les muscles abdominaux du dos jouent un rôle crucial dans le soutien de la colonne vertébrale. Des muscles abdominaux faibles peuvent entraîner une mauvaise stabilité de la colonne vertébrale et augmenter le risque de douleurs dorsales.

La pratique régulière d'exercices de musculation ciblant les muscles du tronc, comme les planches ou la méthode Pilates, peut contribuer à renforcer et à stabiliser le dos, réduisant ainsi le risque de douleurs et de blessures.

Levage de charges lourdes

S'engager dans des activités qui impliquent de soulever des objets sans une mécanique corporelle appropriée peut mettre à rude épreuve les muscles du dos et les structures de la colonne vertébrale.

Le fait de soulever des objets trop lourds ou d'utiliser des techniques de levage inappropriées peut entraîner des douleurs dorsales aiguës ou chroniques.

L'apprentissage et l'utilisation de techniques de levage appropriées, telles que la flexion des genoux et le levage avec les jambes, peuvent contribuer à minimiser le risque de blessures au dos pendant les tâches de levage.

Questions relatives aux tissus mous

Des problèmes structurels dans le canal rachidien, tels que la sténose rachidienne, ou des problèmes au niveau des tissus mous entourant la colonne vertébrale, tels que des tensions musculaires ou des entorses ligamentaires, peuvent être à l'origine de douleurs dorsales.

Ces affections peuvent entraîner une compression ou une inflammation des nerfs, ce qui provoque des douleurs localisées ou irradiantes.

Un traitement médical, tel que la kinésithérapie, des médicaments ou, dans les cas les plus graves, une intervention chirurgicale, peut s'avérer nécessaire pour traiter ces causes et soulager le mal de dos.

Comment diagnostiquer le mal de dos

Lorsqu'ils diagnostiquent un mal de dos, les professionnels de la santé utilisent diverses méthodes pour en identifier la cause et élaborer un plan de traitement approprié. Le processus de diagnostic implique généralement une combinaison de:

  • Évaluation des antécédents médicaux
  • Examen physique
  • Études d'imagerie

Lors de l'évaluation initiale, le prestataire de soins s'informera de la nature de la douleur, de sa durée, de tout événement déclencheur et des facteurs qui atténuent ou aggravent les symptômes.

Il posera également des questions sur les antécédents médicaux du patient, ses blessures antérieures et les éventuels antécédents familiaux d'affections de la colonne vertébrale. Ces informations permettent de limiter les causes potentielles et d'orienter les examens complémentaires.

Un examen physique est effectué pour évaluer la posture du patient, l'amplitude de ses mouvements et la présence d'anomalies visibles ou de zones sensibles.

Le professionnel de santé peut effectuer des tests spécifiques pour vérifier la force musculaire, la sensibilité et les réflexes dans la zone touchée. Il peut également examiner d'autres parties du corps, telles que les hanches ou les jambes, afin d'identifier tout symptôme ou signe associé pouvant contribuer au diagnostic.

Dans certains cas, des tests supplémentaires ou des études d'imagerie peuvent permettre de recueillir des informations plus détaillées. Il peut s'agir de radiographies, d'imagerie par résonance magnétique (IRM), de tomodensitométrie (TDM) ou d'électromyographie (EMG).

Les outils de diagnostic permettent de visualiser la colonne vertébrale, les tissus mous, les nerfs et d'autres structures, ce qui facilite l'identification des problèmes structurels, des hernies discales, des sténoses ou d'autres affections susceptibles de provoquer des douleurs dorsales.

Il est important de noter que le processus de diagnostic varie en fonction du cas individuel et de la cause présumée du mal de dos. Certains cas peuvent nécessiter des soins médicaux immédiats ou des consultations supplémentaires avec des spécialistes, tels que des chirurgiens orthopédiques ou des neurologues.

L'objectif est de diagnostiquer avec précision la cause sous-jacente et d'élaborer un plan de traitement approprié qui peut comprendre une combinaison de médicaments, une thérapie physique, des modifications du mode de vie ou, dans les cas les plus graves, une intervention chirurgicale.

Il est toujours conseillé de consulter un professionnel de la santé qui peut évaluer le cas individuel et fournir le plan d'action le plus approprié pour soulager le mal de dos et promouvoir la santé à long terme.

Traitement médical des douleurs dorsales

Thérapie physique

La kinésithérapie est un traitement non invasif du mal de dos. Elle comprend divers exercices, étirements et techniques manuelles destinés à améliorer la force, la souplesse et le fonctionnement général du dos et des muscles.

Un kinésithérapeute élabore un plan de traitement personnalisé en fonction des besoins spécifiques de l'individu, en se concentrant sur la réduction de la douleur, la restauration de la mobilité et la prévention de futurs épisodes de mal de dos.

La thérapie physique peut également inclure une thérapie par la chaleur ou le froid, des ultrasons ou une stimulation électrique pour soulager davantage la douleur et favoriser la guérison.

Médicaments sur ordonnance

Dans certains cas, les professionnels de la santé peuvent prescrire des médicaments pour soulager le mal de dos.

Ces médicaments peuvent comprendre des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) pour réduire la douleur et l'inflammation, des relaxants pour soulager les spasmes musculaires douloureux et favoriser la relaxation, ou des opioïdes pour les douleurs sévères qui ne répondent pas aux autres traitements.

Il est important d'utiliser les médicaments prescrits selon les instructions d'un professionnel de la santé et d'être conscient des effets secondaires potentiels et des risques associés.

Pommades topiques

Les pommades ou les crèmes topiques peuvent apporter un soulagement localisé au mal de dos. Ces médicaments en vente libre ou sur ordonnance contiennent du menthol, du camphre ou de la capsaïcine, qui engourdissent la zone ou réduisent l'inflammation.

L'application de pommades topiques directement sur le site peut soulager temporairement les douleurs musculaires, les raideurs ou les douleurs dorsales légères à modérées.

Relaxants musculaires

Les relaxants musculaires sont des médicaments qui aident à soulager les spasmes musculaires et à réduire la tension musculaire dans le dos. Ils agissent sur le système nerveux central pour favoriser la relaxation.

Les relaxants musculaires sont généralement prescrits pour un usage à court terme, car ils peuvent provoquer une somnolence ou d'autres effets secondaires. Ces médicaments sont souvent utilisés avec d'autres traitements, comme la kinésithérapie, pour aider à gérer les épisodes aigus de mal de dos.

Injections de stéroïdes

Les injections de stéroïdes, également connues sous le nom d'injections de corticostéroïdes, peuvent être une option pour les personnes souffrant de douleurs dorsales sévères ou chroniques qui n'ont pas répondu aux autres traitements.

Ces injections délivrent un médicament anti-inflammatoire directement dans la zone affectée, comme les articulations vertébrales ou l'espace autour des nerfs rachidiens.

Les injections de stéroïdes peuvent soulager temporairement la douleur et réduire l'inflammation, ce qui permet aux personnes concernées de participer à des programmes de rééducation ou de pratiquer des activités susceptibles d'améliorer leur état de santé.

Chirurgie

Dans certains cas, la chirurgie peut être recommandée aux personnes souffrant de douleurs dorsales sévères ou lorsque les traitements conservateurs sont inefficaces. Les interventions chirurgicales pour le mal de dos peuvent varier en fonction de la cause, comme une hernie discale, une sténose ou une instabilité de la colonne vertébrale.

La chirurgie vise à soulager la pression sur les nerfs rachidiens, à stabiliser la colonne vertébrale ou à corriger des anomalies structurelles. Les interventions chirurgicales peuvent consister à retirer des disques endommagés, à fusionner des segments de la colonne vertébrale ou à décomprimer des nerfs rachidiens.

La chirurgie est généralement considérée comme un dernier recours lorsque les autres options thérapeutiques ont été épuisées et que les avantages potentiels l'emportent sur les risques.

Thérapies alternatives pour les douleurs dorsales

thérapies alternatives pour le mal de dos

Yoga

Le yoga est une pratique du corps et de l'esprit qui incorpore des techniques douces d'étirement, de renforcement et de relaxation. Il se concentre sur l'amélioration de la flexibilité, de la posture et de la conscience globale du corps.

Des poses et séquences de yoga spécifiques peuvent cibler les muscles et les structures du dos, favorisant l'alignement de la colonne vertébrale et soulageant les tensions.

La pratique régulière du yoga permet de renforcer les muscles, d'améliorer la souplesse et de réduire la douleur.

Pilates

Le Pilates est une méthode d'exercice à faible impact qui met l'accent sur la force centrale, la flexibilité et l'alignement du corps. Elle implique des mouvements contrôlés ciblant les muscles profonds de l'abdomen, du dos et des hanches.

En renforçant les muscles du tronc, le Pilates aide à stabiliser la colonne vertébrale et à améliorer la posture, soulageant ainsi les douleurs dorsales. Les mouvements précis et l'accent mis sur un alignement correct améliorent également la conscience du corps et favorisent des schémas de mouvement efficaces, réduisant ainsi la tension sur le dos.

Massages

La massothérapie consiste à manipuler les tissus mous, tels que les muscles et les fascias, afin de favoriser la relaxation et de soulager la tension musculaire. Différentes techniques de massage, telles que le massage suédois, le massage des tissus profonds ou la thérapie des points de déclenchement, peuvent être bénéfiques pour les personnes souffrant de douleurs dorsales.

Le massage contribue à augmenter la circulation sanguine, à réduire la tension musculaire et à libérer des endorphines, ce qui soulage temporairement la douleur et favorise la relaxation et le bien-être en général.

Entraînement musculaire

Les exercices de musculation, lorsqu'ils sont effectués correctement et sous la direction d'un professionnel qualifié, peuvent constituer une approche efficace de la gestion des douleurs dorsales.

Les individus peuvent améliorer la stabilité de la colonne vertébrale et réduire le risque de futures blessures au dos en renforçant les muscles qui soutiennent la colonne vertébrale, y compris les muscles fessiers, dorsaux et abdominaux.

Les exercices de musculation peuvent être adaptés aux besoins d'un individu et peuvent inclure des exercices utilisant le poids du corps, des bandes de résistance ou des appareils d'haltérophilie.

Ajustements chiropratiques

Les soins chiropratiques sont axés sur le diagnostic et le traitement des troubles musculo-squelettiques, en particulier au niveau de la colonne vertébrale. Les chiropraticiens utilisent des techniques manuelles, notamment des ajustements ou des manipulations de la colonne vertébrale, pour corriger les désalignements ou les déséquilibres de la colonne vertébrale.

En rétablissant l'alignement de la colonne vertébrale et en réduisant l'irritation des nerfs, les ajustements chiropratiques visent à soulager les douleurs dorsales et à améliorer le fonctionnement général.

Les chiropraticiens peuvent également intégrer d'autres thérapies, telles que la mobilisation des tissus mous ou des exercices thérapeutiques, pour compléter les ajustements.

Thérapie cognitive

La thérapie cognitive (TCC) est une approche psychologique qui peut être bénéfique aux personnes souffrant de maux de dos chroniques.

Il identifie et modifie les pensées, croyances et comportements négatifs qui peuvent contribuer à la perception de la douleur et à la détresse émotionnelle.

Grâce à la restructuration cognitive, aux techniques de relaxation et aux stratégies d'adaptation, la TCC aide les personnes à développer des moyens plus positifs et plus adaptés pour gérer leur douleur.

La thérapie cognitive peut améliorer le bien-être général et les compétences en matière de gestion de la douleur en s'attaquant aux facteurs psychologiques associés au mal de dos.

Comment prévenir le mal de dos

Des muscles abdominaux forts

Il est essentiel d'avoir des muscles abdominaux forts pour maintenir un dos en bonne santé. Les muscles abdominaux, dorsaux et pelviens soutiennent et stabilisent la colonne vertébrale.

La pratique d'exercices ciblant ces muscles, tels que les planches, les ponts et les abdominaux, peut contribuer à améliorer la force du tronc et à réduire le risque de mal de dos.

Il est important de travailler avec un professionnel qualifié pour garantir une forme et une technique correctes lors de l'exécution des exercices de base.

Une bonne posture

Le maintien d'une bonne posture est essentiel pour prévenir le mal de dos. Que l'on soit assis, debout ou que l'on soulève des objets, il est important de conserver un alignement neutre de la colonne vertébrale. Un alignement neutre de la colonne vertébrale signifie que les courbes naturelles de la colonne vertébrale doivent rester intactes et qu'il faut éviter de s'avachir ou de se cambrer de manière excessive.

La pratique régulière d'une bonne posture peut atténuer les tensions sur les structures de la colonne vertébrale et aider à répartir le poids du corps de manière plus uniforme. En outre, l'utilisation de meubles ergonomiques, tels que des chaises et des bureaux de soutien, peut aider à maintenir une bonne posture tout au long de la journée.

Conseils sur le mode de vie

L'adoption d'un mode de vie sain peut contribuer de manière significative à la prévention du mal de dos. La pratique régulière d'une activité physique, comme la marche, la natation ou le vélo, permet d'améliorer la souplesse, de renforcer les muscles et de favoriser une bonne condition physique générale.

Il est également important d'éviter un mode de vie sédentaire et d'incorporer des pauses de mouvement tout au long de la journée.

Le maintien d'un poids sain est essentiel, car un excès de poids peut fatiguer le dos et contribuer à la douleur. Il est également essentiel de pratiquer une bonne mécanique corporelle au cours des activités quotidiennes, comme soulever des objets lourds en pliant les genoux et en utilisant les muscles des jambes plutôt que de compter sur le dos.

Facteurs de risque du mal de dos

Comprendre les facteurs de risque associés au mal de dos peut aider les individus à prendre des mesures proactives pour le prévenir. Les facteurs de risque les plus courants sont les suivants

  • L'âge
  • L'exercice d'un travail physiquement exigeant ou d'activités impliquant le soulèvement de charges lourdes ou des mouvements répétitifs peut aggraver la douleur.
  • Mauvaise condition physique
  • Fumer
  • Certaines conditions médicales, telles que l'obésité ou l'arthrite

En s'attaquant à ces facteurs de risque par des modifications du mode de vie et des soins personnels appropriés, les individus peuvent réduire leur risque de développer des douleurs dorsales.

Références

Douleur lombaire non spécifique

Diagnostic et traitement de la lombalgie : un guide de pratique clinique commun de l'American College of Physicians et de l'American Pain Society

Qu'est-ce que la lombalgie et pourquoi devons-nous y prêter attention ?

Épidémiologie de la lombalgie chez les adultes

Mal de dos

Mal de dos : diagnostic, traitement et mesures à prendre

Prévenir les douleurs dorsales

Médicaments contre le mal de dos

Les meilleurs médicaments contre le mal de dos

Thérapie physique pour les lombalgies

Approches de la physiothérapie dans le traitement de la lombalgie

Clause de non-responsabilité

Le contenu de cet article est fourni à titre d'information uniquement et n'est pas destiné à remplacer un avis médical, un diagnostic ou un traitement professionnel. Il est toujours recommandé de consulter un professionnel de la santé qualifié avant de procéder à des changements liés à la santé ou si vous avez des questions ou des inquiétudes concernant votre santé. Anahana n'est pas responsable des erreurs, omissions ou conséquences pouvant résulter de l'utilisation des informations fournies.

Fasciite plantaire

11

Fasciite plantaire

La fasciite plantaire est l'une des causes les plus fréquentes de douleur au pied, et plus particulièrement au talon. Il s'agit d'un syndrome...

Etirements

9

Etirements

Les étirements développent la mobilité du corps entier, la souplesse musculaire et la force, et préviennent les blessures. L'ajout d'étirements...

L'insomnie

14

L'insomnie

L'insomnie ou le manque de sommeil peut être un véritable défi et entraîner des difficultés de concentration, des troubles de la mémoire et une...

Étirements pour la sciatique

8

Étirements pour la sciatique

La douleur sciatique peut être débilitante. Ces étirements simples pour la sciatique peuvent réduire la douleur et vous permettre de retrouver une...

La force du tronc

9

La force du tronc

La force centrale fait référence à la force dynamique et statique de la partie centrale du corps. La force centrale est essentielle au bon...

Douleur au bas du dos

9

Douleur au bas du dos

Plongez dans les douleurs lombaires : leurs causes, leurs symptômes, leurs traitements et leur prévention. Acquérir les connaissances nécessaires...