Le stress au travail

Les cadres d’aujourd’hui sont confrontés à un certain nombre de défis uniques en matière de gestion du stress. Le stress est non seulement un fardeau énorme pour votre bien-être et votre psychisme, mais il a l’habitude d’aggraver d’autres problèmes dans votre vie : votre santé physique, vos relations sociales, votre carrière, etc.

Le stress au travail, une bonne ou une mauvaise chose?

stressed-overwork-business-man-in-the-office-needing-workplace-stress-relief-700

De nombreuses personnes hautement qualifiées et talentueuses trouvent cependant que le stress est une arme à double tranchant, et qu’il est donc difficile d’y « renoncer ». Peut-être est-ce le stress qui a causé des problèmes dans votre couple, des maux de tête fréquents et d’autres problèmes. Mais c’est peut-être aussi le stress qui vous a techniquement poussé à faire une école de commerce et vous a aidé à fonder votre propre entreprise.

Alors, où cela nous mène-t-il ?

Si certains types de stress sont effectivement bons pour la santé, le poids énorme d’un mode de vie constamment stressé est décidément malsain. Les ramifications peuvent être ressenties dans tous les aspects de votre vie. Il vous incombe donc de prendre les mesures nécessaires pour combattre l’assaut du stress dans votre vie et d’améliorer ainsi votre bien-être et votre santé physique et mentale.

Nous allons maintenant examiner l’un des types de stress les plus néfastes pour les cadres — la fatigue décisionnelle — et discuter de la façon de la gérer. Nous vous présenterons également deux méthodes simples et efficaces pour commencer à atténuer le stress chronique et à vous détendre l’esprit.

 

Gérer la fatigue de la décision

La fatigue de la décision survient lorsque les décisions quotidiennes interminables — aussi petites soient-elles — s’accumulent au fil du temps et entraînent une série d’émotions et de comportements indésirables.

Disons que vous dirigez une petite entreprise prospère, par exemple. Chaque jour, vous êtes bombardé d’employés, d’investisseurs, de clients et d’autres personnes qui ont besoin de vos réponses et de vos opinions — et ils en ont besoin maintenant.

À la maison, les choses ne sont pas très différentes. Votre conjoint et vos enfants veulent savoir comment s’est passée votre journée, ce que vous devriez manger pour le dîner et si vous pouvez obtenir du temps libre pour une escapade le mois prochain. Vous allez peut-être faire installer un nouveau système de sécurité — combien de caméras voulez-vous ? Il est temps de renouveler votre abonnement à Netflix. L’utilisez-vous suffisamment pour le conserver ? Puis on sonne à la porte. Les scouts vendent des biscuits : combien de boîtes voulez-vous ?

Beaucoup de ces décisions sont de faible ampleur et semblent donc bénignes. Mais pour les cadres et ceux qui occupent des postes déjà très stressants et exigeants, ce flot quasi ininterrompu de choix est extrêmement éprouvant et dommageable.

 

Comprendre notre réserve limitée d’énergie mentale

Ceux qui luttent contre la fatigue de la décision peuvent avoir l’impression d’être au bout du rouleau plus souvent qu’à leur tour. En fait, cette expression idiomatique est tout à fait pertinente.

L’expression « fatigue de la décision » provient des études d’un psychologue social nommé Roy F. Baumeister. Comme son prédécesseur Freud, Baumeister est séduit par l’idée que chaque personne ne dispose que d’un stock limité d’énergie mentale par jour. Notamment, cette réserve limitée peut être utilisée pour une maîtrise de soi réussie et une prise de décision forte pendant un certain temps. Une fois qu’il est épuisé, cependant, les paris sont ouverts.

C’est à ce moment-là que les conséquences négatives de la fatigue de la décision se font sentir :

  • (Plus ironiquement) Mauvaise capacité à prendre des décisions

  • Manger et boire de façon irrationnelle (par exemple, manger de la malbouffe au déjeuner ou abuser du vin rouge au dîner)

  • Des dépenses irrationnelles

  • Colère et hostilité

  • Irritabilité

  • Un manque de concentration

  • Dépression

  • Fatigue corporelle

  • Douleur et gêne physiques

  • Un système immunitaire affaibli et une plus grande propension à la maladie

Combattre la fatigue et stimuler les réserves d’énergie mentale

Heureusement, il existe plusieurs moyens d’atténuer la fatigue de la décision. Nous verrons plus tard deux autres moyens de réduire le stress, mais pour l’instant, voici trois choses à essayer :

  1. Se reposer davantage

  2. Prenez le temps de ne pas prendre de décision.

  3. Fermez votre porte pendant au moins quelques minutes au cours de la journée de travail.

Demandez à votre famille de vous accorder quelques moments de tranquillité juste après votre retour du travail. Dites vos bonjours, puis asseyez-vous tranquillement sur la terrasse, prenez un bain ou allongez-vous dans une pièce tranquille pendant au moins 10 minutes.

Passez du temps à écouter au lieu de penser. Par exemple, dans la voiture qui vous ramène du travail, mettez de la musique ou un podcast. Permettez-vous de faire partie d’un « public » au lieu d’être l’attraction principale.

 

Hiérarchisez les décisions que vous prenez

Bien que cela puisse souvent sembler être le cas, toutes les décisions ne requièrent pas toute votre attention. Les décisions importantes, comme l’embauche de nouveaux employés, le déménagement de votre famille ou la délégation d’une tâche importante, doivent mobiliser la majeure partie de votre énergie décisionnelle.

D’autres choix, tels que le film à regarder avec votre conjoint, le lieu de rendez-vous pour le déjeuner ou la cravate à porter pour une réunion, sont moins importants. Cela ne veut pas dire que vous ne devez pas du tout prendre ces décisions. Laissez plutôt votre fantaisie décider pour vous. Ne vous attardez pas, choisissez simplement. Les conséquences d’un « mauvais choix » de cravate ou de film sont pratiquement indolores.

 

Accordez plus de temps aux grandes décisions

Oui, vous avez peut-être beaucoup de gens qui vous disent qu’ils ont besoin d’une décision immédiate. Le plus souvent, cependant, il s’agit d’une exagération. Des études montrent que le fait de décomposer les grandes décisions en petites « bouchées », digérées au fil du temps, vous aidera à faire un choix plus réfléchi et plus judicieux.

 

Réunions à pied — Moins de stress — Plus de productivité !

En termes de techniques de gestion globale du stress, les réunions de marche sont un excellent outil. Ils peuvent même améliorer les fonctions cognitives. En effet, les réunions à pied font descendre la communication au bureau dans la rue, littéralement.

Au lieu de vous enfermer dans votre bureau ou dans une salle de réunion pour discuter des affaires du jour, de nouvelles propositions, etc., une réunion à pied vous permet de bouger, de vous détendre et de vous concentrer tout en continuant à travailler.

Alors, comment ça marche ?

Premièrement, les réunions à pied vous obligent, ainsi que vos collègues et employés, à vous lever et à bouger. La plupart des hommes et des femmes d’affaires restent assis pendant la majeure partie de la journée, ce qui est peu judicieux pour votre santé. L’activité physique favorise un mode de vie globalement plus sain, ce qui se traduit par un regain d’énergie, une meilleure humeur et une réduction du stress.

Ensuite, des recherches ont prouvé que les réunions à pied peuvent réellement augmenter la productivité. En d’autres termes, le fait de se déplacer tout en configurant les plans futurs, en résolvant les problèmes et en explorant de nouvelles idées peut en fait améliorer les résultats de la réunion.

La raison de ces résultats positifs semble être l’effet de relaxation que produisent les réunions de marche. Les substances neurochimiques présentes dans le cerveau sont affectées positivement par l’activité physique, ce qui, à son tour, améliore la fonction exécutive.

En outre, les participants sont plus engagés lorsqu’une réunion se déroule pendant une promenade. La concentration et la motivation sont également améliorées. Cela peut s’expliquer par le fait que les dirigeants et les employés peuvent « créer des liens » lors des réunions à pied. Au lieu qu’un superviseur soit assis en bout de table ou debout, tout le monde est sur un « pied d’égalité » lors d’une promenade.

En outre, dans la salle de réunion, le travail est au centre de l’attention à tout moment ; les conversations futiles sont découragées ou interdites. Lors d’une marche de rencontre, cependant, votre groupe peut se connecter sur le temps, les choses que vous voyez, ou les personnes que vous rencontrez au cours de vos déplacements. Dans le même temps, les objectifs de votre réunion peuvent être atteints de manière adéquate et, comme nous l’avons dit, peut-être même dépassés.

 

Techniques de respiration pour réduire le stress

La plupart des gens se sont vus dire un jour ou l’autre de « respirer profondément » lorsqu’ils se sentent stressés. Pourtant, de nombreuses personnes continuent de considérer cet encouragement courant comme une simple figure de style. Peut-être prend-on une grande respiration avant de monter sur scène ou de faire une présentation — sans effet ou bénéfice apparent.

En fait, les exercices de respiration visant à réduire le stress sont bénéfiques. L’avantage consiste simplement à utiliser les techniques qui vous conviennent — et à les utiliser souvent. Pensez à techniques de respiration comme un médicament contre le stress chronique. Les autres médicaments contre les maladies chroniques doivent être pris régulièrement pour être efficaces. Il en va de même pour les techniques de respiration qui réduisent le stress.

Respirer plus lentement et plus profonde que d’habitude, de manière contrôlée et concentrée, aide à détendre le corps et l’esprit et à réduire les tensions. Ce type de respiration est ce que votre corps fait naturellement lorsque vous êtes détendu. En choisissant de l’induire vous-même, vous indiquez à votre esprit que vous êtes détendu — à chaque fois que vous décidez de l’être.

Vous trouverez ci-dessous deux techniques de respiration qui peuvent être mises en œuvre à tout moment. Dans l’idéal, vous pourriez les intégrer dans votre routine quotidienne. Par exemple, essayez d’exécuter l’une des techniques à l’un des moments suivants chaque jour :

  • Chaque matin, après le réveil, mais avant de sortir du lit

  • Après le déjeuner, dans votre bureau, la porte fermée pour un moment de paix et de silence

  • La nuit, quand tu t’endors

Techniques de respiration courte et efficace à essayer

  • Rouler la respiration : commencez avec une main sur votre ventre et l’autre sur votre poitrine. Fermez les yeux. Prenez une grande inspiration par le nez, en essayant de lever la main sur le ventre à l’inspiration. Assurez-vous que votre autre main sur votre poitrine reste immobile. Expirez profondément par la bouche, en sentant votre main ventrale descendre. Effectuez 10 cycles respiratoires complets.

  • Respiration 4-7-8: Commencez par placer vos mains dans la même position (une main sur votre ventre et l’autre sur votre poitrine). Fermez les yeux. En inspirant, comptez silencieusement et lentement jusqu’à 4, en sentant votre ventre se soulever. Votre poitrine doit être immobile. Maintenant, en retenant votre souffle, comptez silencieusement jusqu’à 7. Enfin, relâchez votre souffle lentement en comptant jusqu’à 8 et en sentant votre ventre descendre. Répétez ce cycle 3 à 5 fois.

Conscience de la respiration et méditation

La méditation est une technique courante de réduction du stress utilisée par de nombreux cadres supérieurs et employés de haut niveau. Dans le cadre de la méditation, les techniques de respiration énumérées ci-dessus (et d’autres) sont mises en avant. La différence essentielle est que le cerveau est également engagé dans certaines pratiques de méditation. Une autre méthode de respiration éprouvée qui aide à réduire le stress est la respiration carrée, alias la respiration carrée.

Par exemple, on peut demander à un méditant débutant de prendre plusieurs respirations profondes et lentes tout en concentrant son esprit sur le mouvement de l’air dans son système respiratoire. Cette attention de l’esprit consiste à donner au cerveau une pause pour qu’il n’essaie pas constamment de résoudre des problèmes, d’anticiper des défis futurs ou de s’attarder sur des actions passées.

Pendant ce type de séance de méditation, il est important que les praticiens réalisent que leur esprit va dériver. C’est le travail de l’esprit — aussi sûr que le travail du cœur est de battre continuellement. Lorsque l’esprit vagabonde, le praticien doit simplement remarquer et revenir à la respiration, encore et encore.

 

Éviter de s’épuiser et de se heurter au mur

De plus en plus de travailleurs ressentent le stress sur le lieu de travail et commencent à en subir les effets négatifs. Les choses commencent à devenir trop lourdes, et vous avez du mal à gérer le stress au travail, surtout dans des périodes comme celle-ci.

Il est impératif d’apprendre à gérer le stress au travail et de le faire pour votre bien-être. Un excès de stress lié au travail peut avoir un impact négatif sur votre santé physique et mentale, comme mentionné ci-dessus, s’il n’est pas traité. Le stress professionnel est l’un des types de stress les plus courants auxquels vous êtes confronté au cours de votre vie. À une époque comme celle-ci, où nous sommes confrontés à une quantité sans précédent de tâches stressantes, ou au stress et à l’anxiété dus à la peur de perdre son emploi, il est très facile d’en faire trop et de s’épuiser.

Lorsque vous atteignez ce point, lorsque vous êtes épuisé, vous éprouvez des sentiments tels que « Je n’aime plus rien » ou « Je sais que je dois faire ceci », mais vous êtes tout simplement incapable de le faire. Pour essayer d’éviter cela, vous devez vous assurer de communiquer ce que vous ressentez à votre patron et de parler à votre proche. Vous devez exprimer que vous vous sentez si stressé maintenant, que c’est le stress lié au travail qui vous a amené à ce point, et que vous avez besoin d’aide !

Identifiez les causes exactes du stress au travail et, une fois cela fait, prenez du recul pour avoir une idée de la manière dont vous pouvez réduire le stress au travail. Les techniques de respiration, la méditation et le yoga sont tous d’excellents outils qui vous aideront à éviter de vous sentir surmené ou d’arriver au point où vous vous sentez épuisé. En outre, la communication est extrêmement importante. Parlez-en à un conseiller bien-être Anahana formé si vous pensez avoir besoin de conseils.

 

Bénéficiez d’un enseignement individuel dispensé par un conseiller en bien-être formé par Anahana !

En tant que personne puissante et compétente, toujours occupée et se sentant tirée dans toutes les directions, il est logique qu’une solution de gestion du stress qui prend du temps ne soit pas une option. C’est pourquoi chez Anahana, nous venons à vous.

Nos conseillers en bien-être vous proposeront des solutions fiables pour gérer les facteurs de stress quotidiens et améliorer votre santé et votre bien-être de manière efficace.

Prenez rendez-vous pour discuter avec un conseiller en bien-être Anahana des stratégies de gestion du stress et pour commencer à bénéficier de nos services de conseil en bien-être individuels dès aujourd’hui.